IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft Corp. met fin à l'exploitation de LinkedIn en Chine près de sept ans après son lancement
Marquant ainsi le retrait du dernier grand réseau social américain en Chine

Le , par Sandra Coret

4PARTAGES

9  1 
LinkedIn a déclaré dans un billet de blog qu'il remplacerait la plate-forme plus tard cette année par une version dépouillée qui se concentrerait uniquement sur les emplois,appelée "InJobs", qui ne comprendrait pas de flux social ou d'options de partage.

"Bien que nous ayons trouvé le succès en aidant les membres chinois à trouver des emplois et des opportunités économiques, nous n'avons pas trouvé ce même niveau de succès dans les aspects plus sociaux du partage et de l'information", a déclaré LinkedIn.

"Nous sommes également confrontés à un environnement opérationnel nettement plus difficile et à des exigences de conformité plus importantes en Chine."

Les actions de LinkedIn en Chine ont été étroitement surveillées comme un modèle de la façon dont une application de médias sociaux occidentale pourrait fonctionner au sein de l'Internet étroitement réglementé du pays, où de nombreuses autres plateformes telles que Twitter, Facebook et YouTube sont interdites.

La plateforme s'est développée en Chine en 2014, reconnaissant à l'époque que l'entreprise devrait censurer une partie du contenu que les utilisateurs publient sur son site web pour se conformer aux règles chinoises.

Elle fait partie des entreprises touchées l'année dernière par une vaste campagne de répression de Pékin, qui a imposé de nouvelles restrictions à ses sociétés Internet dans des domaines allant du contenu à la confidentialité des clients. Le gouvernement chinois a également déclaré qu'il souhaitait que les plateformes promeuvent plus activement les valeurs socialistes fondamentales.

Mohak Shroff, vice-président senior de l'ingénierie chez LinkedIn, explique que l'entreprise proposera désormais une nouvelle application d'emploi pour la Chine, appelée InJobs.


En mars, LinkedIn a interrompu les nouvelles inscriptions en Chine, déclarant qu'elle s'efforçait de se conformer aux lois chinoises. Deux mois plus tard, LinkedIn faisait partie des 105 applications accusées par le principal régulateur chinois de l'Internet de collecter et d'utiliser illégalement des informations personnelles et a reçu l'ordre de procéder à des rectifications.

Le mois dernier, le site d'information Axios a rapporté que LinkedIn avait bloqué sur sa plateforme chinoise les profils de plusieurs journalistes et universitaires américains qui contenaient des informations que la Chine considère comme sensibles, en invoquant un "contenu interdit".

Microsoft est également propriétaire de Bing, le seul grand moteur de recherche étranger accessible depuis le "Grand Pare-feu" chinois, dont les résultats de recherche sur des sujets sensibles sont censurés.

L'annonce complète de la décision se trouve ci-dessous :

"Notre décision de lancer une version localisée de LinkedIn en Chine en février 2014 était motivée par notre mission de connecter les professionnels du monde entier pour les rendre plus productifs et plus performants. Nous avons reconnu que l'exploitation d'une version localisée de LinkedIn en Chine signifierait l'adhésion aux exigences du gouvernement chinois sur les plateformes Internet. Bien que nous soutenions fermement la liberté d'expression, nous avons adopté cette approche afin de créer de la valeur pour nos membres en Chine et dans le monde entier. Nous avons également établi un ensemble clair de directives à suivre si jamais nous devions réévaluer notre version localisée de LinkedIn en Chine.

Cette stratégie nous a permis de gérer l'exploitation de notre version localisée de LinkedIn en Chine au cours des sept dernières années afin d'aider nos membres en Chine à trouver un emploi, à partager et à rester informés. Si nous avons réussi à aider les membres chinois à trouver des emplois et des opportunités économiques, nous n'avons pas rencontré le même succès dans les aspects plus sociaux du partage et de l'information. Nous sommes également confrontés à un environnement opérationnel beaucoup plus difficile et à des exigences de conformité plus importantes en Chine. Dans ce contexte, nous avons pris la décision de mettre fin à la version localisée actuelle de LinkedIn, qui est la façon dont les Chinois accèdent à la plateforme mondiale de médias sociaux de LinkedIn, plus tard cette année.

Notre nouvelle stratégie pour la Chine consiste à nous concentrer sur l'aide aux professionnels basés en Chine pour trouver des emplois en Chine et aux entreprises chinoises pour trouver des candidats de qualité. Plus tard cette année, nous lancerons InJobs, une nouvelle application d'emploi autonome pour la Chine. InJobs ne comprendra pas de flux social ni la possibilité de partager des messages ou des articles. Nous continuerons également à travailler avec les entreprises chinoises pour les aider à créer des opportunités économiques.

Cette décision s'inscrit dans le cadre de notre engagement à créer des opportunités économiques pour chaque membre de la main-d'œuvre mondiale. Si cette vision est la nôtre depuis près de vingt ans, elle est plus importante que jamais, alors que nous nous efforçons tous de construire une économie mondiale qui apporte davantage de prospérité et de progrès aux personnes du monde entier.
"

Source : Microsoft

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Le retrait de tous les réseaux sociaux américains en Chine est-elle une bonne chose ?

Voir aussi :

La Chine propose un contrôle strict des algorithmes en vue de réglementer davantage les services Internet, le pays veut interdire les algorithmes qui créent la dépendance chez les utilisateurs

La Chine adopte la PIPL, l'équivalent du RGPD, pour protéger la vie privée en ligne et les données personnelles, la nouvelle loi devrait entrer en vigueur le 1er novembre 2021

La Chine bloque désormais tout le trafic HTTPS chiffré qui utilise TLS 1.3 et ESNI, grâce à une mise à jour de son outil national de censure, le Grand Pare-feu, d'après un rapport

Zoom cède à la censure en Chine, et travaille sur une nouvelle fonctionnalité, qui aidera Pékin à cibler les utilisateurs chinois

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de PomFritz
Membre actif https://www.developpez.com
Le 15/10/2021 à 14:14
Et, pendant ce temps, en Europe, c'est open-bar pour la Chine...
4  1 
Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 15/10/2021 à 13:26
Niveau sécurité nationale et espionnage industriel, LinkedIn représente une menace bien plus importante que Facebook ou Tinder, surtout dans un pays en froid avec les USA. La Chine a eu raison de sévir.
3  1