IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft poursuit ses efforts pour offrir des services cloud depuis l'espace dans le cadre du programme Azure Space,
L'entreprise annonce un aperçu privé du service Azure Orbital Cloud Access

Le , par Bill Fassinou

7PARTAGES

4  0 
Microsoft a proposé une mise à jour pour sa plateforme Azure Space, qui vise à fournir des services hébergés dans le cloud dans des régions éloignées. L'entreprise a annoncé son intention de commencer à proposer en avant-première privée Azure Orbital Cloud Access, un produit qui combine des satellites et des communications terrestres et promet un accès au cloud mondial à faible latence. Le programme Azure Space comprend également désormais Azure Orbital Ground Station, qui serait un service de station terrestre entièrement géré, et un service de virtualisation.

L'initiative Azure Space de Microsoft date de 2 ans. Le projet vise à offrir des services de cloud computing aux opérateurs de satellites. Avec l'aide de SpaceX, Microsoft a franchi cette semaine une nouvelle étape dans la fusion du cloud computing et de la connectivité satellitaire disponible partout. L'entreprise a annoncé le lancement d'une avant-première privée d'Azure Orbital Cloud Access, qui permet aux utilisateurs de se connecter au cloud en un seul saut depuis pratiquement n'importe où via la constellation de satellites Starlink de SpaceX. Pour l'instant, l'aperçu est limité aux clients gouvernementaux de Microsoft Azure.

Mais Jason Zander, vice-président exécutif des missions stratégiques et des technologies de Microsoft, a déclaré cette semaine que la société travaille actuellement à la disponibilité générale et à l'expansion commerciale. « Ce calendrier sera déterminé par l'évolution de notre travail avec nos clients de l'aperçu privé et les commentaires des clients », a déclaré Zander. Les annonces faites par Microsoft cette semaine ont coïncidé avec la conférence World Satellite Business Week à Paris et, comme le dit Zander, elles constituent les prochaines étapes vers deux résultats clés. L'entreprise dit vouloir démocratiser les possibilités de l'espace.



« Premièrement, nous nous concentrons à démocratiser les possibilités de l'espace en débloquant la connectivité et les données avec le cloud de Microsoft. Deuxièmement, nous pouvons également contribuer à soutenir la transformation numérique de nos clients et partenaires de l'industrie spatiale en utilisant la puissance de calcul calcul flexible et évolutive d'Azure », a déclaré Zander. Selon lui, Azure Orbital Cloud Access donne aux entreprises une option de réseau satellite pour aller de pair avec la fibre et le cellulaire. Il accélère également l'intégration de la connectivité 5G avec les communications par satellite.

Le service entièrement géré s'intègre également à la technologie SD-WAN de Juniper Networks pour aider à gérer le trafic à travers les réseaux de communication disponibles. « La connectivité mondiale à haut débit et à faible latence de Starlink, associée à l'infrastructure Azure, permettra aux utilisateurs d'accéder à un accès au cloud computing de type fibre optique partout et à tout moment. Nous sommes ravis d'offrir cette solution au secteur public et au secteur privé », a déclaré Gwynne Shotwell, président et directeur de l'exploitation de SpaceX, dans un communiqué. La constellation Starlink compte déjà plus de 2 000 satellites.

Microsoft et SpaceX ont déjà testé le système avec des clients pilotes, comme le National Interagency Fire Center (NIFC) à Boise, dans l'Idaho. Le test du NIFC a fourni plusieurs canaux de connectivité entre le terrain et FireNet, une application basée sur le cloud pour la gestion des feux de forêt. « Nous avons obtenu des communications résilientes et des capacités de basculement avec un trafic intelligent et prioritaire via le cellulaire, la fibre optique ou le satellite », a déclaré Zander. Mercredi, la firme de Redmond a également annoncé la disponibilité générale du service Azure Orbital Ground Station.

Azure Orbital Ground Station donnant aux opérateurs de satellites essentiellement une option de station au sol en tant que service. Le service - développé avec des partenaires tels que KSAT, une entreprise basée en Norvège qui exploite un réseau mondial de stations terrestres - est désormais disponible pour les opérateurs de satellites tels que Pixxel, Muon Space et Loft Orbital, une société d'infrastructure spatiale dont le siège est en Californie. Le premier satellite de Loft compatible avec Azure devrait être lancé l'année prochaine et permettra aux gouvernements et aux entreprises de déployer leurs applications logicielles sur du matériel spatial.

Microsoft a également annoncé son service de virtualisation des communications par satellite, un retour anticipé sur un partenariat annoncé il y a deux ans avec SES, un fournisseur de communications par réseau satellitaire. L'objectif est de fournir un réseau terrestre de communications par satellite virtualisé grâce à l'utilisation de concentrateurs conçus par logiciel, de terminaux en périphérie des clients, de fonctions réseau virtuelles et d'applications cloud en périphérie. Il permettra de combiner la 5G avec les réseaux satellitaires commerciaux, ce qui, selon Zander, comblera le fossé "entre les réseaux de connectivité terrestres et non terrestres".

Les efforts déployés par Azure Space reflètent les initiatives similaires de ses rivaux Amazon Web Services (AWS) et Google Cloud Platform (GCP), qui cherchent à s'implanter sur un marché en expansion afin de connecter les ressources du cloud à l'endroit où vous vous trouvez sur la planète, via des satellites. NSR, un cabinet de recherche spécialisé dans la connectivité spatiale, a déclaré plus tôt cette année que le marché de la fourniture de services de cloud computing par satellite pourrait générer 32 milliards de dollars et créer plus de 240 exaoctets de trafic d'ici 2031.

Azure est le deuxième plus grand fournisseur de services de cloud public au monde, situé entre AWS, numéro un, et GCP, troisième, et tous trois ont un œil sur les étoiles. AWS dispose de son propre programme "Aerospace and Satellite", qui couvre des domaines tels que les communications par satellite, la recherche et les services au sol. Google ne dispose pas d'un programme aussi vaste que Microsoft ou AWS, mais a pris des mesures concurrentielles.

L'année dernière, le leader mondial de la recherche a conclu un accord avec SpaceX, la société d'Elon Musk construisant des stations terrestres dans les centres de données de Google qui se connectent aux satellites Starlink, reliant le réseau de satellites à GCP. En outre, l'offre de station terrestre en tant que service de Leaf Space fonctionne sur GCP.

Source : Microsoft

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que pensez-vous des nouvelles offres de Microsoft Azure Space ?
Selon vous, en quoi ces services pourraient-ils améliorer la productivité des entreprises ?

Voir aussi

Hewlett Packard Enterprise s'associe à Microsoft pour connecter Microsoft Azure à la station spatiale internationale pour fournir des services d'IA à la station

La portée de Microsoft Azure s'étend désormais à la station spatiale internationale, l'entreprise a reçu les premières données en provenance de l'ISS

Les datacenters Google Cloud vont accueillir les infrastructures Starlink suite à un partenariat entre Google et SpaceX pour proposer une connectivité par satellite à ses clients

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !