IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft sur le point de dépasser Apple en tant qu'entreprise avec la plus grande capitalisation boursière au monde
L'écart entre les deux entreprises n'est désormais « que » de 100 Mds $

Le , par Stéphane le calme

17PARTAGES

6  0 
Microsoft est sur le point de ravir à Apple le titre d’entreprise avec la plus grande capitalisation boursière au monde, après un mauvais début d’année pour le fabricant du Mac. Selon MarketWatch, la valeur actuelle de Microsoft est de 2,73 billions (1 billion étant 1 000 milliards) de dollars, soit environ 100 milliards de dollars de moins que celle d’Apple, qui est de 2,83 billions de dollars.

Alors que les actions de Microsoft augmentent et que celles d'Apple diminuent en raison des prévisions des analystes concernant le ralentissement de la demande d'iPhone, les deux entreprises se retrouvent à nouveau à moins de 100 milliards de dollars l'une de l'autre, soit l'écart le plus faible depuis plus de deux ans.

Apple et Microsoft se disputent depuis longtemps le titre d'entreprise avec la plus grande capitalisation du monde, même si, à l'origine, c'est dans le domaine de la technologie qu'ils s'affrontaient. En 2010, Apple a détrôné Microsoft en atteignant une capitalisation boursière de 222 milliards de dollars, puis en 2018, Microsoft a brièvement repris cette première place.

Aujourd'hui, ces montants semblent bien faibles et les deux entreprises se disputent le titre d'entreprise la plus précieuse au monde, toutes catégories confondues. En août 2020, Apple est devenue la première société américaine cotée en bourse à atteindre une capitalisation boursière de 2 000 milliards de dollars, et Microsoft est devenue la deuxième en juin 2021.

Plus tard, en octobre 2021, Microsoft a repris la première place et, pendant un certain temps, a dépassé Apple d'un peu moins de 100 milliards de dollars.


Apple a été la première entreprise technologique à atteindre une capitalisation boursière de 1 000 milliards de dollars et 2 000 milliards de dollars deux ans plus tard seulement en août 2020. La situation est particulièrement remarquable parce que la capitalisation boursière d'Apple était inférieure à 1000 milliards de dollars en mars de la même année, lorsque les craintes d'une récession induite par le coronavirus ont eu des répercussions sur les actions à tous les niveaux.

Mais bien que le coronavirus ait créé des difficultés économiques pour de nombreuses entreprises et travailleurs, le contexte a été une aubaine pour Apple et d'autres grandes entreprises technologiques ; les personnes confinées se sont tournées vers la technologie pour disposer d'appareils et de services numériques leur permettant de travailler ou étudier de chez eux, d'effectuer des commandes (boissons, nourriture, vêtements, etc.) et bien d'autres choses encore.

Avec ses 2 000 milliards de dollars de capitalisation, Apple est devenue la société cotée en bourse la plus valorisée au monde, dépassant même le géant pétrolier d'État Saudi Aramco en termes de capitalisation boursière.

Une différence de 100 milliards de dollars

Alors que la valeur des deux entreprises n'a cessé d'évoluer, Microsoft vaut aujourd'hui 100 milliards de dollars de moins qu'Apple, selon MarketWatch. Microsoft est évaluée à 2,73 billions (un billion étant 1 000 milliards) de dollars, tandis qu'Apple - qui a chuté depuis son récent sommet de 3 billions de dollars - est actuellement évaluée à 2,83 billions de dollars.


MarketWatch note que les actions de Microsoft ont augmenté de 57 % en 2023, contre 48 % pour Apple. Les actions de Microsoft auraient également enregistré ce qui est décrit comme des pertes plus faibles au début de 2024.

Apple, en revanche, a vu ses actions chuter considérablement ces derniers jours. Le premier coup a été porté à la suite d'une affirmation de Barclays selon laquelle la demande d'iPhone s'affaiblit et que la gamme iPhone 16 n'offrira pas de nouvelles fonctionnalités attrayantes pour inciter les utilisateurs à passer à la vitesse supérieure.

L'opinion des analystes selon laquelle Apple dépend des ventes d'iPhone explique en partie pourquoi Microsoft s'en sort mieux. Les analystes considèrent que Microsoft est moins attachée au matériel et plus attachée aux logiciels d'abonnement tels qu'Office 365, et donc moins attachée à la baisse de la demande de téléphones ou d'ordinateurs.

De plus, Microsoft a lancé un outil d'IA, Copilot, alors qu'Apple n'a pas dévoilé d'application ou de service similaire de type ChatGPT. Les analystes semblent ignorer qu'Apple utilise l'IA depuis de nombreuses années, sous le nom de Machine Learning, et qu'il n'est jamais le premier sur un marché, même s'il finit par prendre une grosse part.


Des actions judiciaires susceptibles d'influencer son modèle économique

Le ministère de la Justice a entamé une enquête sur Apple et pourrait déposer un dossier antitrust de grande envergure visant les stratégies de l'entreprise pour protéger la domination de l'iPhone dès le premier semestre de cette année, ont déclaré trois personnes au courant de l'affaire. L'agence se concentre sur la manière dont Apple a utilisé le contrôle qu'elle exerce sur son matériel et ses logiciels pour faire en sorte qu'il soit plus difficile pour les consommateurs de se débarrasser des appareils de la société, ainsi que pour les concurrents de rivaliser, ont déclaré ces personnes, qui ont parlé sous le couvert de l'anonymat parce que l'enquête est en cours.

Plus précisément, les enquêteurs ont examiné comment l’Apple Watch fonctionne mieux avec l’iPhone qu’avec d’autres marques, ainsi que la façon dont Apple verrouille les concurrents hors de son service iMessage. Ils ont également scruté le système de paiement d’Apple pour l’iPhone, qui empêche d’autres sociétés financières de proposer des services similaires, ont indiqué ces personnes.

Les dirigeants du département antitrust du DOJ sont en train de passer en revue les résultats de l’enquête jusqu’à présent, ont expliqué deux des personnes. Les responsables de l’agence ont rencontré Apple à plusieurs reprises, notamment en décembre, pour discuter de l’enquête. Aucune décision finale n’a été prise quant à savoir si une plainte devait être déposée ou ce qu’elle devait inclure, et Apple n’a pas eu de réunion finale avec le DOJ dans laquelle l'entreprise pourrait plaider sa cause devant le gouvernement avant qu’une plainte ne soit déposée.

Le DOJ s’apprête à lancer ce qui serait le procès antitrust fédéral le plus conséquent à l’encontre d’Apple, qui est la société technologique la plus valorisée au monde. Si la plainte est déposée, les régulateurs américains auront poursuivi en justice quatre des plus grandes entreprises technologiques pour des pratiques commerciales monopolistiques en moins de cinq ans. Le DOJ affronte actuellement Google dans deux affaires antitrust, axées sur ses activités de recherche et de publicité en ligne, tandis que la Federal Trade Commission (FTC) a poursuivi Amazon et Meta pour étouffer la concurrence.

La plainte contre Apple serait probablement encore plus étendue que les précédents défis à l’encontre de la société, attaquant son puissant modèle économique qui rassemble l’iPhone avec des appareils comme l’Apple Watch et des services comme Apple Pay pour attirer et fidéliser les consommateurs à ses produits. Les rivaux ont affirmé qu’ils avaient été privés d’accès à des fonctionnalités clés d’Apple, comme l’assistant virtuel Siri, les incitant à soutenir que les pratiques sont anticoncurrentielles.


UE, Corée du Sud, Japon : Apple fait face à des défis juridiques sous d'autres horizons

Cette année, les régulateurs européens devraient obliger Apple à héberger d'autres boutiques d'applications que la sienne, conformément à la loi sur les marchés numériques (Digital Markets Act), adoptée en 2022 pour réguler les entreprises technologiques identifiées comme étant des « gardiens ». Des mesures similaires contre l'App Store ont été prises ou sont envisagées en Corée du Sud et au Japon.

En outre, la Commission européenne a déclaré en 2021 qu'Apple avait violé ses lois antitrust en imposant des frais d'utilisation de l'App Store aux concurrents de son produit Apple Music. L'enquête de la Commission sur cette question se poursuit.

La résolution de l'enquête du ministère de la Justice pourrait être affectée par les détails de la manière dont Apple se conforme aux réglementations européennes, ont déclaré deux personnes ayant connaissance du dossier, qui ont parlé sous le couvert de l'anonymat parce que l'enquête est en cours.

Apple est confrontée à une pression réglementaire accrue alors que ses activités ralentissent. L'année dernière, l'entreprise a annoncé une baisse de 2,8 % de son chiffre d'affaires annuel, à 383 milliards de dollars, sa première baisse sur un exercice fiscal depuis 2019, en raison du ralentissement des ventes d'iPhone, d'iPad et de Mac. L'entreprise a tout de même vendu plus de 200 millions d'iPhone et a représenté près des trois quarts des smartphones vendus dans le monde dont le prix était supérieur à 600 dollars, estiment les analystes de CounterPoint.

Sources : MarketWatch, Apple Machine Learning

Et vous ?

Pensez-vous que Microsoft va dépasser Apple comme entreprise la plus valorisée au monde en 2024 ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de l’intelligence artificielle générative pour les développeurs, les utilisateurs et la société ?
Quels sont les produits ou les services que vous aimeriez voir Apple ou Microsoft lancer dans le futur ? Comment pourraient-ils changer votre vie ou votre travail ?
Quelle est votre opinion sur la concurrence entre Apple et Microsoft ? Est-ce bénéfique ou nuisible pour l’innovation et la qualité des produits ?
Quelle est l’entreprise que vous admirez le plus entre Apple et Microsoft ? Quelles sont les valeurs ou les caractéristiques qui vous inspirent chez elle ?
Les actions judiciaires contre Apple pourraient-elles avoir un impact sur sa capitalisation boursière ? Dans quelle mesure ?

Et vous ?

Si les géants de la technologie étaient des pays, Apple et Microsoft feraient partie du top 10 des plus riches, Apple se classerait au 8e rang mondial, juste derrière la France
Apple est devenu si grand en termes de capitalisation qu'il a presque dépassé l'ensemble du marché boursier français, l'entreprise est valorisée à plus de 3 000 milliards de dollars

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !