IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Amazon, Microsoft et Google empêchent désormais aux entreprises russes d'utiliser leurs services d'informatique en nuage,
Deux ans après le début de l'invasion militaire de l'Ukraine par la Russie

Le , par Patrick Ruiz

2PARTAGES

5  0 
La mesure prend effet dès le 20 mars 2024 : Amazon, Microsoft et Google vont sevrer les entreprises russes de leurs services d’informatique en nuage. Elle s’inscrit en droite ligne avec les sanctions contre la Russie en raison de l’invasion militaire de l’Ukraine. Grosso modo, le débat tourne autour de la question de savoir si les sanctions contre la Russie paralyseront l’industrie technologique russe ou accéléreront son indépendance vis-à-vis des pays occidentaux.

Ces développements sont issus de la société russe Softline, qui a déclaré avoir reçu une notification directe de Microsoft et d'Amazon au sujet de la suspension imminente. Softline a partagé cette information par différents canaux, notamment par une déclaration d'Elena Volotovskaya, vice-présidente de l'entreprise chargée des investissements, sur son canal Telegram. Selon Softline, l'arrêt de ces services signifie qu'à partir de la date spécifiée, les entreprises russes ne pourront plus utiliser ces produits en nuage, ni accéder aux données qui y sont stockées.


La mesure est de nature à renforcer les départs des professionnels de l’IT russe de leur pays

L’exode est la résultante des sanctions occidentales en représailles contre l’opération militaire russe en Ukraine. L'évaluation de la situation par l'Association suggérait déjà au mois de mars 2022 qu'une deuxième vague de 100 000 professionnels des technologies de l’information était sur le départ.

Le tableau faisait suite à des plaintes desdits professionnels de leur impossibilité de sortir du pays en raison des sanctions à leur encontre au travers des réseaux Visa et Mastercard :

« Ici Alex au nom de la communauté informatique russe (plus de 40 000 personnes). Veuillez lire notre message.

L'arrêt des transactions Visa et Mastercard à l'étranger va bloquer des milliers de spécialistes en informatique au sein du régime. Ces personnes tentent actuellement de fuir le pays.

Au cours des deux derniers jours, nous avons reçu plus de 300 CV, ce qui nous a permis de mettre ces personnes en contact avec plus de 30 organisations d'Europe, des États-Unis, du Canada, d'Inde, de Turquie, des Émirats arabes unis et d'autres pays afin de les aider à se relocaliser de toute urgence. La plupart des personnes à la recherche d'une relocalisation sont des Ukrainiens de nationalité qui vivent en Russie.

Beaucoup de ces personnes comptent sur les maigres économies qu'elles ont encore sur leurs cartes bancaires, car beaucoup ont été licenciées au cours de la semaine dernière. Il est pratiquement impossible d'obtenir de l'argent liquide en ce moment, même à Moscou.

Ces personnes ne seront pas en mesure d'acheter des billets pour sortir. Ceux qui ont déjà pris l'avion ne pourront pas se financer, car beaucoup dépendent encore de sources de revenus russes et essaient de travailler à distance tout en cherchant un autre emploi.

Moi et d'autres administrateurs de communautés vous supplions pratiquement, de la part de toutes nos communautés informatiques, de reconsidérer cette décision, ou de nous donner plus de temps. »


Le gouvernement russe travaille néanmoins à s’affranchir des technologies dominées par les Américains. Son Internet souverain en est un exemple

L’une des idées derrière l’Internet souverain russe est de permettre à Moscou de se doter d’un poste de commandement unique à partir duquel les autorités peuvent gérer les flux d’informations dans le cyberespace russe (alias Runet) ; cela inclut la surveillance, la limitation ou le blocage de ces flux sur toute ou partie de l’étendue du cyberespace russe. Ce dernier s’appuie donc sur son propre système de noms de domaine pour lui permettre de continuer à fonctionner, ce, même s'il était coupé du web mondial. L'objectif, selon les autorités russes, est de « garantir un Internet stable, sûr et transparent. »

D’un point de vue technique, le Runet est architecturé autour de dispositifs spéciaux qui intègrent un logiciel de surveillance des milliers de points d’échange entre la Russie et le Web au sens large. Ces derniers sont chargés d’alimenter le centre névralgique d’analyse en temps réel des volumes et les types de trafic installé au sein du Roskomnadzor – le régulateur russe en matière de télécommunications.

D’après les retours des autorités russes, le premier test en 2019 s’est passé avec succès. « Il s'est avéré qu'en général, tant les autorités que les opérateurs de télécommunications sont prêts à répondre efficacement aux risques et menaces éventuels et à assurer le fonctionnement de l'Internet et du réseau unifié de télécommunications en Russie », a déclaré Alexei Sokolov – directeur adjoint du ministère du Développement numérique, des communications et des médias lors de la conférence dédiée.


En tout, quatre opérateurs de télécoms ont participé à l’opération au cours de laquelle 18 scénarios d’attaque ont fait l’objet de tests. Les résultats des tests seront présentés au président russe l'année prochaine. Une version finale du Runet est attendue en 2021.

Source : TASS

Et vous ?

Les sanctions contre la Russie vont-elles paralyser définitivement son industrie technologique ou au contraire entraîner l’accélération de son indépendance vis-à-vis de l’Occident ?

Voir aussi :

Le Royaume-Uni pratique des cyberattaques qui pourraient couper l'électricité à Moscou pour réprimer la Russie sans recourir à une attaque nucléaire
Les cyberattaques de représailles sont le seul moyen pour arrêter le cyberespionnage de la Chine selon un ancien directeur du FBI
Cyberguerre : les États-Unis préparent leur arsenal pour riposter aux attaques, 6200 personnes seront recrutées pour répliquer
La France annonce la création d'un cyber-commandement soutenu par 3 200 combattants numériques et 4 400 réservistes de cyberdéfense d'ici 2019

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 9:42
la russie va faire comme la chine dépendre de moins en moins de l'occident, des usa afin d'être vraiment libre

car c'est bien beau d'être dans une démocratie, mais si tu es toujours redevable a d'autre c'est plus une mascarade

par contre la russie est loin derrière la chine
la chine est de plus en plus autonome

huawei a annoncé que sa machine litographique EUV sortira l'an prochain... donc affranchissement de asml

je verrais bien la chine pousser encore plus ses technologies avec les bric

d'ailleurs pourquoi que amazon, microsoft et google ne font pas de même avec israel?
4  1 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 8:16
Une belle preuve qu'il ne faut jamais déprendre des logiciels informatiques étranger.
Créer son propre cloud souverain avec des technos libre et open source.

Huawei crée son propre cloud, orange l'utilise dans flexible engine notamment, alibaba aussi a sa propre plateforme.
l’Europe n'a comme d'habitude...rien, je sais qu'il y'a un projet la dessus mais le projet de base manque beaucoup d'ambition. Et aucun "client" n’a annoncé vouloir l'utilisé (les états européens, comme en France l'armée, pole emplois, la sécu...) et encore moins les boites privés européenne (orange, Deutsche Telekom, edf...).

En chine l'état et les entreprises utilise obligatoirement les technos de huawei et alibaba.
Tencent et ByteDance (tiktok) par exemple utilise alibaba cloud computing.

Pour la russie, ces sanctions sont très bien car ca les renforces et nous ça mets notre économie a genoux. On a les dirigeants qu'on a élu c'est mérité.
La Russie et la chine développe leurs indépendances et le sont déjà énormément, la Russie et la chine développe des partenariats dans le monde entier pour remplacer l'occident. Poutine se fournie en armement à l’Iran et la Corée du nord... qui semble savoir produire plus d'obus que toute l’Europe réunis.
La bas y'a pas 1ans de discussion dans un parlement avec des appels d'offres ou autres horreurs administrative, (on a 500 milliards de dépenses de fonctionnements en france, plus que les prestations social c'est n'importe quoi)

Bref plus on mets la pression a ces grandes puissances pour les affaiblir, plus au contraire elles deviennent puissante. La chine produit déjà des cpu en 7nm, le dernier soc de huawei est en 7nm et à la 5g. 4ans à peine apres les sanctions on revient au point de départ avec une chine cette fois ci bien plus puissante. Et qui je pense doit avoir la hargne de vaincre technologiquement les usa.
Militairement de toute façon on est déjà mort, mcdo à rendu les américains trop gros pour aller dans l'armée.
5  4 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 12:43
je suis surprit car je pensais que c'étais deja le cas.

ceci dit ca permet d'ouvrir les yeux. perso depuis que els iraniens ont été coupé de github et autres services.
j'ai créé divers moyens de pas perdre mes données aux cas les states bannirai la france, si jamais on ne voulait pas leur obeir comme des toutous.
1  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 13:53
Citation Envoyé par Aiekick Voir le message
je suis surprit car je pensais que c'étais deja le cas.

ceci dit ca permet d'ouvrir les yeux. perso depuis que els iraniens ont été coupé de github et autres services.
j'ai créé divers moyens de pas perdre mes données aux cas les states bannirai la france, si jamais on ne voulait pas leur obeir comme des toutous.
a plus petite échelle, une entreprise peut aussi se faire bannir de n'importe quel service sans recours.
un youtouber (qui est une entreprise souvent, auto entrepreneur) de youtube pour juste un bout de téton qui dépasse
un grosse boite comme epic game d'un store apple (ou google)
1  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 16:26
Citation Envoyé par smarties Voir le message
Avec tout ce qui existe avec le monde de l'open source (Docker/Podman, Kubernetes, Seafile/Nextcloud/OCIS ou Syncthing, OnlyOffice ou Libre Office, Linux, ...), il est relativement simple de déployer des solutions souveraines.

Si l'Europe subissait des restrictions, il y a longtemps qu'il y aurait des éléments en place à mon avis.
il est la le problème, on ne subit hélas pas de sanction américaine, au contraire on achète que du made in usa, l'armée allemande c'est que du matos riqains, l'informatique en france de l'école à l'armée c'est que du windows et du azure/aws en cloud.

j'aimerais des sanctions américaines comme en russie ou en chine, ils ont de la chance eux ils se développent....
2  1 
Avatar de sami_c
Membre averti https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 9:53
Citation Envoyé par marc.collin Voir le message
pourquoi ces entreprises n'ont pas agit de la sorte lorsque les usa ont envahie l'irak?
pourquoi elle ne font pas pareil avec Israel? est-ce qu'elles soutiennent le régime d'apartheid ?
Car dans les deux cas que vous avez cité les victimes sont des arabes ! Alors que dans la guerre en urkraine ce n'est pas le cas !
1  1 
Avatar de nl.smart
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 10:45
@marc.collin bien vue Les BRICS ! Pragmatisme, Réalisme, Affranchis !!!

Quant tu vois la liste non exhaustive des membres, une chose est sur, aucun n'a sa place dans un cirque !

https://brics2023.gov.za/

http://en.kremlin.ru/ => On peut accéder à leur site, lol ! la censure n'est pas encore passée par là !
http://en.kremlin.ru/events/president/news/73684 => Manu se souvient de cette table !

https://www.gov.br/planalto/en = > Quelle est la devise du Brésil ? Ordre et Progrès Y'en a qui devrait s'en inspirer !

https://india.gov.in/

http://english.www.gov.cn/

https://www.thepresidency.gov.za/
0  0 
Avatar de smarties
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 20/03/2024 à 16:17
Avec tout ce qui existe avec le monde de l'open source (Docker/Podman, Kubernetes, Seafile/Nextcloud/OCIS ou Syncthing, OnlyOffice ou Libre Office, Linux, ...), il est relativement simple de déployer des solutions souveraines.

Si l'Europe subissait des restrictions, il y a longtemps qu'il y aurait des éléments en place à mon avis.
0  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 25/03/2024 à 9:37
Ca me fait penser que le programme francais Ariane est née d'un refus des usa de nous envoyer des satellites.
merci les américains, sans vos sanctions on dépendrait encore de vous pour envoyer des satellites.

Je parle du programme Symphonie, qui a été finalement envoyé mais bien castré pour respecter la volonté de dieu usa.
Vivement la réélection de Trump pour que les usa se retire de l'otan qu'on puisse enfin développer nos propres armées

les sanction y'a que ca de bien.

en chine, les sanctions européenne ont poussé les chinois taxer nos alcool dernierement, c'est cool pour eux car les sepages ramené de france et planté dans en mongolie interieur donne du tres bon vin....
nos vignerons font la gueule c'est sur.

la russie fait son propre champagne sur les belles plage russe de crimée aussi

En réponse vivement qu'on fabrique nos propres appareils électroniques Europe....
0  0 
Avatar de i5evangelist
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 21/03/2024 à 8:33
Plus de réunion Teams, plus d'office 365... haaaa, je rêve, mais j'me fais du mal
0  1